N°1 en France

Comment isoler des combles perdus : le guide complet !

Comme vous le savez surement déjà si vous vous êtes intéressé à la question, une toiture mal isolée représente environ ⅓ des déperditions énergétiques d’un logement (cela concerne principalement les habitations anciennes construites avant 1975). Afin de remédier à ce postulat, il est possible de procéder à une isolation des combles perdus de son habitation. 

Cependant, une question subsiste : “comment isoler des combles perdus ?”
A travers ce guide pratique, nous allons essayer de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser concernant la réalisation de vos travaux d’isolation des combles (techniques à mettre en œuvre, isolant à utiliser, aides financières accessibles…).

Comment-isoler-des-combles-perdus

Combles perdus : qu’est-ce que c’est ?

Avant de répondre à la question : “comment isoler des combles perdus ?” il nous paraît indispensable de redéfinir les notions importantes gravitant autour de cette question.

Nous commencerons ainsi par redéfinir la notion de combles perdus :

“Des combles perdus (également appelés combles non aménageables ou non aménagés) se définissent comme un espace difficilement accessible situé sous la toiture d’une habitation. Ces derniers sont considérés comme impossibles à aménager du fait d’une hauteur insuffisante (inférieure à 1,80m) ou d’une mauvaise disposition de la charpente. Cette notion de combles perdus s’oppose à celle de combles aménageables.”

L’action d’isoler des combles perdus consiste ainsi en l’ajout d’un matériau isolant à l’intérieur de cette surface non aménagée avec pour objectif de réduire les déperditions de chaleur par le toit, de gagner en confort et de réaliser d’importantes économies d’énergie.

L’isolation des combles permet également de conserver la fraîcheur de votre maison en cas de forte chaleur. L’augmentation de votre confort énergétique peut également se faire en été !

Quand doit-on isoler ses combles perdus ?

Avant toute chose, il est important de rappeler que personne ne peut vous contraindre à procéder à des travaux d’isolation des combles dans votre habitation. En effet, il n’est pas rare que certaines sociétés jouent sur cette corde sensible en indiquant aux propriétaires que procéder à des travaux de rénovation énergétique est obligatoire.

Maintenant que cela est dit, il existe cependant plusieurs situations pour lesquelles il est fortement recommandé de procéder à une isolation thermique des comble :

• Posséder une habitation dans laquelle les combles ne sont pas isolés

Il est tout à fait possible que les combles de votre maison n’aient jamais été isolés (vous pourrez le constater très facilement en accédant à vos combles). Dans ce cas présent, la chaleur n’est pas retenue et s’échappe donc très rapidement par votre toiture.

• Posséder une habitation dans laquelle les combles ont été isolés il y a longtemps

Pour ce second cas de figure, il n’est pas rare que les matériaux isolants déposés dans vos combles aient, au fil des années, mal vieillis ou se soient abîmés (phénomène de tassement, isolant mouillé…). Si c’est le cas, ces derniers n’assureront plus leur mission et vous constaterez de fortes déperditions énergétiques dans votre logement (baisse de votre confort thermique).

• Posséder une habitation dans laquelle les combles sont mal isolés

Si vos combles perdus ont été isolés il y a peu mais que vos dépenses énergétiques n’ont pas diminué, posez-vous des questions sur la qualité des travaux d’isolation réalisés. Il n’est pas rare d’observer, par exemple, des phénomènes de vagues qui sont la résultante directe d’une isolation mal réalisée (création de ponts thermiques sous votre toit). Dans ce cas précis, la chaleur n’aura aucun mal à s’échapper par votre toiture.

• Avoir des dépenses énergétiques importantes

Si vos factures de chauffage sont très conséquentes en hiver, posez-vous la question. Cela peut directement venir de votre toit avec potentiellement un problème au niveau de l’isolation thermique de vos combles perdus (combles mal isolés, combles non isolés…).

Quelle que soit votre situation, procéder à des travaux d’isolation de vos combles perdus vous permettra de faire diminuer drastiquement vos factures de chauffage (et ce, dès la 1ere facture d’énergie).

techniques-d'isolation-des-combles-perdus

Comment isoler des combles perdus : les différentes techniques

Maintenant que vous savez quand isoler vos combles perdus non aménagés, nous pouvons enfin évoquer cette question du “comment isoler des combles perdus ?” Pour ce faire, nous avons jugé pertinent de vous présenter en premier lieu, les techniques envisageables pour procéder à cette rénovation énergétique :

• L’isolation des combles perdus par soufflage

L’isolation des combles par soufflage, également appelée isolation soufflée est la technique la plus fréquemment utilisée pour des travaux d’isolation des combles perdus. Cette dernière consiste à projeter l’isolant dans les combles de votre maison. Rapide et très efficace, c’est la technique que nous utilisons chez Isoltoit.

Matériaux à utiliser : laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose et laine de bois.

• L’isolation des combles perdus par épandage

L’isolation des combles par épandage consiste à épandre de l’isolant en vrac directement sur le sol de vos combles perdus puis de le répartir à l’aide d’un râteau. Cette technique est adaptée pour des combles présentant une faible surface au sol et étant facilement accessibles.

Matériaux à utiliser : laine de roche, laine de bois, ouate de cellulose.

• L’isolation des combles perdus par déroulement de rouleaux

L’isolation des combles perdus par déroulement de rouleaux également appelée pose de laine en rouleau consiste tout simplement à dérouler des rouleaux de laine isolante sur le sol de vos combles. Une fois déroulée, cette laine va se gonfler pour occuper l’espace disponible. Attention, il est indispensable que tout le plancher soit recouvert et que les rouleaux ne soient pas superposés les uns sur les autres.

Dans certains cas, des panneaux d’isolants sont utilisés en lieu et place des rouleaux, on parle alors d’isolation des combles par pose de panneaux.

Matériaux à utiliser : laine de verre, laine de roche, laine de mouton

Si vous n’avez aucune expérience dans la rénovation énergétique, il est préférable de recourir aux services d’un artisan professionnel (certifié RGE) pour la mise en œuvre de votre isolation des combles.

Comment isoler des combles perdus : les matériaux

Étape suivante dans notre guide pour apprendre “comment isoler des combles perdus” : le choix du type d’isolant. Vous verrez à travers ce paragraphe que de nombreux isolants peuvent être utilisés pour isoler vos combles. Nous vous présenterons ainsi les caractéristiques de chacun d’eux (prix, conductivité thermique…) et les situations dans lesquelles il est préférable de les utiliser.

• Laine de verre

La laine de verre appartient à la famille des isolants minéraux (laine minérale). Cette dernière est très fréquemment utilisée pour isoler des combles perdus.

Avantages : pose très facile, excellent rapport qualité / prix (coût = 3 à 17€/m²), s’adapte à tous types de combles, forte résistance thermique, incombustible et ignifugée, permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Utilisation : Cette dernière peut être utilisée aussi bien pour une isolation des combles par soufflage que pour une isolation des combles en pose de rouleaux.

• Laine de roche

La laine de roche fait également partie de la famille des isolants minéraux (laine minérale). Ses propriétés thermiques se rapprochent de celles de la laine de verre.

Avantages : bonne conductivité thermique, bon rapport qualité / prix (coût = 5 à 25€/m²), irrite moins que la laine de verre lors de la pose, permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Utilisation : la laine de roche peut être utilisée avec toutes les techniques d’isolation à savoir : soufflée, par épandage ou par pose de rouleaux.

• Ouate de cellulose

La ouate de cellulose appartient à la famille des isolants naturels et écologiques. Elle est fabriquée à partir de journaux recyclés qui sont broyés, défibrés puis malaxés avec du sel de bore.

Avantages : La ouate de cellulose est un isolant 100% écologique, possédant un excellent rapport qualité / prix (coût = 15 à 20€/m²) et possédant une grande performance thermique. La ouate de cellulose est de plus très résistante dans le temps et est incombustible.

Utilisation : la ouate de cellulose peut-être utilisée lors d’une isolation des combles par soufflage.

• Laine de bois

Également appelé fibres de bois, cet isolant fait également partie de la famille des isolants naturels et écologiques. Elle est obtenue par un défibrage du bois provenant d’arbres inexploités.

Avantages : isolant 100% écologique, forte résistance thermique (si bonne épaisseur utilisée), incombustible, forte durabilité dans le temps, bon rapport qualité / prix (coût = 15 à 25€/m²), permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Utilisation : la laine de bois peut-être utilisée avec toutes les techniques d’isolation à savoir, l’isolation par soufflage, par épandage et par pose de panneaux.

• Laine de mouton

La laine de mouton fait partie de la famille des laines animales. Elle peut être utilisée brute, ou être mélangée avec des fibres synthétiques.

Avantages : isolant écologique, incombustible, forte résistance aux insectes, présente de bonnes performances thermiques et acoustiques, bon rapport qualité/prix (coût = 15 à 25€/m²), permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Utilisation : la laine de mouton est utilisée avec les techniques d’isolation par déroulement de rouleaux et pose de panneaux.

Il est également possible d’utiliser du liège, de la laine de lin, de la laine de chanvre, du polystyrène expansé (PSE), du polystyrène extrudé (XPS) ou encore du polyuréthane pour isoler ses combles perdus. Cependant ces isolants sont plus rarement utilisés sur les chantiers que ceux listés ci-dessus.

Isolant Conductivité thermique en W/(M.K) Prix au m²
Laine de verre 0,032 à 0,042 3 à 17€
Laine de roche 0,034 à 0,044 5 à 25€
Ouate de cellulose 0,037 à 0,039 15 à 20€
Laine de bois 0,037 à 0,049 15 à 25€
Laine de mouton 0,035 à 0,042 15 à 25€
Les aides financières attribuées par le gouvernement peuvent servir à l’acquisition des matériaux mais également à financer les artisans (certifiés RGE) qui interviendront sur votre chantier.
Isolation-des-combles-ouate-de-cellulose

Comment isoler des combles perdus : les conseils Isoltoit

Maintenant que nous vous avons présenté les différentes techniques d’isolation et les différents matériaux isolants utilisables sur votre chantier, nous allons poursuivre notre guide pour apprendre “comment isoler des combles perdus” en vous livrant quelques conseils qui vous permettront d’obtenir une isolation de qualité et durable dans le temps.

Conseil n°1 : isoler au plus près du sol pour une meilleure efficacité

Afin de réduire au maximum les déperditions de chaleur par le toit, nous vous conseillons de toujours isoler au plus proche du volume chauffé. Dans le cas d’une isolation des combles perdus, cela signifie isoler au niveau du sol.

Conseil n°2 : Utiliser un pare vapeur pour ne pas abimer l’isolant

Utiliser un pare vapeur permet de limiter la condensation de vapeur d’eau dans l’isolant. Cette vapeur d’eau peut à la fois dégrader l’isolant qui vient d’être posé mais peut également s’attaquer à la charpente de votre maison. Utiliser un pare vapeur lors de vos travaux permettra donc d’augmenter la durée de vie de votre isolant.

Conseil n°3 : Choisir la bonne épaisseur d’isolant

Il peut être tentant d’essayer de faire des économies sur la quantité d’isolant utilisée. Néanmoins, si l’épaisseur d’isolant utilisée est trop faible, vos combles perdus seront mal isolés et votre logement subira toujours d’importantes déperditions de chaleur par la toiture. Il est donc primordial de ne pas négliger l’épaisseur d’isolant à utiliser.

Conseil n°4 : Pensez aux aides financières

En réalisant des travaux d’isolation des combles dans votre maison, vous pouvez prétendre à l’obtention d’aides financières. Nous vous conseillons de vous renseigner activement à ce sujet avant d’entamer les travaux sur votre chantier.

Comment isoler des combles perdus : faire appel à un professionnel

Dernière étape de notre guide pour apprendre “comment isoler des combles perdus” : le choix ou non de faire appel à un professionnel pour votre chantier de rénovation énergétique.

Avant toute chose, vous devez savoir qu’il est tout à fait envisageable de réaliser vous même votre isolation des combles perdus. Néanmoins, vous devrez vous assurer de bien suivre toutes les étapes de réalisation. Du choix de la technique, jusqu’à la pose de l’isolant sur votre chantier, chaque étape va s’avérer cruciale.

En effet, une seule étape mal réalisée lors de la mise en œuvre (mauvais choix de l’isolant, erreur pendant la mise en place,…) conduira à une mauvaise isolation de vos combles perdus. Tous vos investissements (financiers et temporels) n’auront alors servi à rien.

Pour éviter cette situation, vous pouvez donc recourir aux services d’artisans professionnels pour l’isolation de vos combles perdus. Vous vous assurerez ainsi une isolation parfaitement réalisée et des économies d’énergie significatives. Vous pourrez également bénéficier d’aides financières si vous choisissez un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). Chez Isoltoit, nous disposons de cette certification RGE et sommes également signataires de la charte Coup de Pouce Isolation. 

Pour bénéficier de notre expertise (14000 chantiers réalisés ces 15 dernières années) et vous assurer des travaux de qualité au meilleur prix, faites confiance à Isoltoit.

Obtenez un devis en seulement quelques minutes

Vous souhaitez réaliser des travaux d’isolation des combles dans votre logement ? Effectuez votre demande en seulement quelques minutes. Grâce à notre formulaire de contact, vous recevrez gratuitement un devis personnalisé. 

Pour établir ce devis, nous avons seulement besoin de quelques informations à propos de votre logement. Un membre de notre société prendra ensuite rendez-vous avec vous, chez vous, pour vous présenter ce devis plus en détail et vous expliquer la nature des travaux réalisés. 

N’attendez pas une seconde de plus et effectuez votre demande de devis gratuit via notre simulateur dédié.

Mon devis